GIR

Classification des différents stades de perte d’autonomie. Ils sont au nombre de six. Le classement dans un GIR s’effectue en fonction des données recueillies par une équipe médico-sociale à l’aide de la grille Aggir (Autonomie gérontologie-groupe iso-ressources) qui permet de pondérer différentes variables (par exemple : la cohérence, l’orientation, la toilette, la communication).

  • GIR 1 : personnes confinées au lit ou au fauteuil ou dont les fonctions intellectuelles sont gravement altérées. La présence constante d’intervenants est indispensable.
  • GIR 2 : deux groupes de personnes dépendantes :
    • Celles qui sont confinées au lit ou au fauteuil et dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées ; une prise en charge est nécessaire pour la plupart des activités de la vie courante.
    • Celles dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui peuvent se déplacer ; certains gestes, tels que l’habillage, la toilette, ne peuvent être accomplis en raison de la déficience mentale.
  • GIR 3 : personnes qui ont conservé partiellement leurs capacités motrices, mais ont besoin d’être assistées pour se nourrir, se coucher, se laver, aller aux toilettes.
  • GIR 4 : deux catégories de personnes :
    • Celles qui ont besoin d’aide pour se lever, se coucher, mais peuvent se déplacer seules à l’intérieur du logement ; une assistance est parfois nécessaire pour la toilette et l’habillage.
    • Celles qui n’ont pas de problème de transfert ou de déplacement, mais qui doivent être assistées pour les activités corporelles ainsi que pour les repas.
  • GIR 5 : personnes qui sont relativement autonomes dans leurs activités ; elles se déplacent seules, mais ont besoin d’aides ponctuelles pour la toilette, la préparation des repas, l’entretien du logement.
  • GIR 6 : personnes autonomes dans tous les actes de la vie courante.

Posté par : Illustration du profil emeric